Séminaire de Probabilités et Statistique

Le lundi 29 novembre 2010 à 15:00 - CIRAD, campus de Lavalette, amphi Jacques Alliot

Étienne Klein
Estimation de la dispersion du pollen et du régime de reproduction à partir des marqueurs génétiques

La production de pollen (fertilité mâle) et la dispersion du pollen sont deux composantes qui gouvernent les régimes de reproduction et les flux de gènes chez les plantes, déterminant ainsi l'évolution de la diversité génétique et à sa distribution spatiale. Dans un contexte de changement rapide de l'environnement (réchauffement climatique, fragmentation du milieu...), l'estimation de ces composantes à l'échelle d'un seul épisode de reproduction est privilégiée. Deux types de méthode basées sur les marqueurs microsatellites existent: (i) les méthodes directes, basées sur l'assignation de paternité et le maximum de vraisemblance, nécessitent un échantillonnage exhaustif (positions et génotypes des individus du site étudié, génotypes de graines échantillonnées sur des mères); (ii) les méthodes indirectes s'accommodent d'un échantillonnage réduit (génotypes des graines, génotypes et positions des mères) mais résument les données génétiques à travers des indices de structuration génétique et s'appuient sur des hypothèses fortes pour le processus gouvernant la positions des arbres donneurs de pollen. En s'appuyant sur l'étude de la dispersion du pollen d'alisier torminal nous présenterons ces deux approches statistiques. Nous montrons en particulier qu'elles estiment des fonctions de dispersion différentes : fonctions forward (déplacement du pollen depuis le père) et backward (position du père relativement à la mère).



Voir la liste des séminaires