Soutenances de thèses

Le vendredi 02 juin 2017 à 14:00 - salle 109, bat. 9

Quentin Griette
Analyse mathématique et numérique de modèles de propagation en épidémiologie évolutive

Composition du jury proposé

M. Matthieu ALFARO, IMAG, Directeur de these
M. Sylvain GANDON, CEFE , CoDirecteur de these
M. Gaël RAOUL, CMAP, École Polytechnique, Co-encadrant de these
M. Vincent CALVEZ, Institut Camille Jordan, Rapporteur
M. François HAMEL, Université d'Aix-Marseille, Rapporteur
M. Hiroshi MATANO, Université de Tokyo , Examinateur
Mme Ophélie RONCE, Université de Montpellier (ISEM), Examinateur

Résumé :
Cette thèse porte sur différents modèles de propagation en épidémiologie évolutive. L'objectif est d'en faire une analyse mathématique rigoureuse puis d'en tirer des enseignements biologiques. Dans un premier temps nous envisageons le cas d'une population d'hôtes répartis de manière homogène dans un espace linéaire, dans laquelle se propage un pathogène pouvant muter entre deux phénotypes plus ou moins virulents. Ce phénomène de mutation est à l'origine d'une interaction entre les dynamiques évolutive et épidémiologique du pathogène. Nous étudions la vitesse de propagation de l'épidémie et l'existence de fronts progressifs, ainsi que l'influence sur la vitesse de différents facteurs biologiques, comme des effets stochastiques liés à la taille de la population d'hôtes (explorations numériques). Dans un deuxième temps nous envisageons une hétérogénéité spatiale périodique dans la population d'hôtes, et l'existence de fronts pulsatoires pour le système de réaction-diffusion (non-coopératif) associé. Enfin nous considérons un pathogène pouvant muter vers un grand nombre de phénotypes différents et étudions l'existence de fronts potentiellement singuliers, modélisant ainsi une concentration sur un trait optimal.



Voir la liste des séminaires