Séminaire de Probabilités et Statistique

Le lundi 16 avril 2007 à 10:30 - Cirad, amphi J. Alliot (Lavalette)

Jean Dominique Lebreton
"Modélisation intégrée des populations : une illustration à propos de l'oie des neiges"

Les activités humaines sont devenues un facteur clé du fonctionnement de l'ensemble des systèmes écologiques. Dans ce contexte, les études de populations s'efforcent souvent de prédire ou de comprendre la trajectoire d'une population sur la base d'informations diverses, allant d'indices d'effectifs ou de recensements à des informations démographiques détaillées basées sur des individus marqués. En outre les informations disponibles sont souvent incomplètes. Traditionnellement, les estimations de paramètres démographiques basées sur des données de capture-recapture sont utilisées dans un modèle matriciel et les sorties de ce modèle, en particulier le taux de croissance, sont comparées avec les variations observées des effectifs. Plutôt que de se tourner vers cette approche ad hoc, la modélisation intégrée combine intimement les deux types d'information ci-dessus dans un modèle probabiliste couplant une équation d'état (un modèle de population itérant au cours du temps un vecteur d'effectifs), et une équation d'observation (reliant les effectifs estimés et le vecteur d'effectifs issu de l'équation d'état) ainsi que le modèle probabiliste pour les données de capture-recapture. Techniquement, dans les cas les plus simples, le filtrage de Kalman est une technique largement disponible pour ajuster le modèle intégré aux données. Je présente un travail en collaboration (Gauthier et al. Ecology in press) utilisant cette approche de modélisation intégrée pour analyser la dynamique de population d'une espèce chassée, la Grande Oie des neiges (Chen caerulescens atlantica), et pour examiner à quel degré cette approche améliore les modèles de dynamique des populations précédemment utilisés. Le modèle matriciel de population de l'équation d'état inclut des paramètres de fécondité et des paramètres de régression reliant survie adulte et prélèvements par la chasse, estimés lors d'une étude de capture-recapture préalable. L'équation d'observation combine les sorties de ce modèle avec des estimations d'effectifs issues d'un recensement photographique aérien printanier annuel de cette population. La modélisation intégrée apparaît comme une approche prometteuse pour prédire les changements d'effectifs car elle incorpore l'information apportée par les recensements de façon formelle, contrairement aux approches ad hoc qui soit négligent cette information, soit exigent d'accorder d'une façon ou d'une autre le modèle ou les valeurs des paramètres. Pour plus d'informations, cliquer ici



Voir la liste des séminaires