Séminaire de Probabilités et Statistique

Le lundi 25 septembre 2006 à 10:30 -

Nicolas Picard
" Répartition spatiale des arbres et dynamique des forêts tropicales humides - Cas du modèle SELVA"

Résumé : En écologie, les modèles individus-centrés désignent des modèles de dynamique de population où la trajectoire de chaque individu est décrite. Ces modèles permettent de tenir compte d'interactions spatialisées entre individus (compétition, mortalité densité-dépendante...) D'un point de vue mathématique, l'état stationnaire d'un modèle de dynamique de population individu-centré peut être vu comme la réalisation d'un processus ponctuel. Se pose alors la question de la relation entre la dynamique de la population et la répartition spatiale de ses individus. Partant du modèle de dynamique de population, il est possible d'appliquer des méthodes d'agrégation de modèle telles que l'approximation du champ moyen ou la méthode des moments pour aboutir à un modèle de dynamique non spatialisé. La confrontation entre le modèle de départ et le modèle dégradé permet de se rendre compte du rôle de l'espace dans le modèle de dynamique de population. À l'opposé, partant de la répartition spatiale des individus, la modélisation via un processus ponctuel permet de tirer des enseignements sur les processus à l'oeuvre dans la dynamique de la population. Ces approches seront illustrées pour une forêt tropicale humide de Guyane française dont la dynamique est décrite par le modèle SELVA (modèle arbre dépendant des distances).\\ Pour plus d'informations, cliquer ici.



Voir la liste des séminaires